top of page

Les normes à respecter pour la rénovation électrique

Selon les statistiques, environ 40 % des incendies immobiliers sont la résultante d’une défaillance du système électrique. À ce titre, des mesures ont été prises afin de réduire les départs de feu qui ont pour origine un court-circuit.


Ces règles ont été édictées dans l’hexagone depuis 1969 à travers la norme NF C 15-100. Elle vise également l’amélioration des installations électriques d’un logement. Depuis, la norme ne cesse d’évoluer et s’adapte aux exigences technologiques modernes. Retour sur les règles à respecter pour rénover une installation électrique.


normes électriques pour la rénovation

Norme NF C 15-100 : de quoi s’agit-il concrètement ?


Élaborée par l’UTE (Union technique de l’électricité), la norme NF C 15-100 régit la réalisation des travaux touchant aux installations électriques de basse tension. Elle s’applique aussi et surtout aux travaux électriques de grande envergure. Dans les faits, la norme NF C 15-100 concerne tous les bâtiments devant servir d’habitation.


Le but de sa mise en place est de permettre une certaine sécurité électrique ainsi que l’assurance du bon fonctionnement des installations. Elle établit des principes garantissant le bien-être et la sécurité des personnes vivant dans une maison ainsi que celle des biens.


👉 Obtenez un devis sans engagement auprès d'un électricien à Bordeaux pour vos travaux de rénovation électrique.

Que dit la norme NF C 15-100 à propos des installations électriques ?


À la suite de nombreuses mises à jour, la NF C 15-100 ne s’applique plus seulement aux logements neufs. Elle prend également en compte les nouvelles installations électriques dans les anciennes habitations. Il pourrait s’agir d’une rénovation complète, de modifications du système électrique ou de travaux d’extension de bâtiments.


Pour qu’une installation électrique soit conforme aux règles de la NF C 15-100, il faudra qu’elle comporte les éléments de sécurité ci-après :

  • un compteur électrique pour mesurer les dépenses en énergie électrique du logement ;

  • un disjoncteur servant d’interrupteur électrique pour l’intégralité de l’installation ;

  • un tableau électrique pour concentrer et répartir l’énergie électrique dans le bâtiment ;

  • un dispositif différentiel pour protéger l’installation d’éventuelles fuites ;

  • des conduits électriques pour guider et protéger les câbles électriques ;

  • des fusibles pour protéger chaque circuit des hausses de la charge limite du courant.

Bon à savoir : il est recommandé d’utiliser des dispositifs différentiels de sensibilité élevée avoisinant 30 milliampères. Vous pouvez également équiper votre installation d’un délesteur pour éviter que le disjoncteur général ne se déclenche lorsque la puissance excède la normale.


Quelles règles pour les travaux de rénovation électrique ?


Outre les éléments de sécurité présentés ci-dessus, la NF C 15-100 se penche également sur un certain nombre d’aspects dans chaque pièce d’un logement. Il s’agit principalement du nombre de prises murales, des points d’éclairage, et de la nature du circuit à installer.


Dans un séjour

Il faudra considérer le plafond, le sol et les diverses parois lors de l’installation du point d’éclairage. Il devra y avoir au minimum 5 prises de courant par intervalle de 4 m2.

Lorsque la superficie de la pièce dépasse 28 m2, il faudra y installer au minimum 7 prises électriques. Pour ce type de pièce, il faudra également mettre en place au moins un circuit de commande.


Dans une cuisine

Il faut un point d’éclairage au niveau du plafond, d’un mur ou du sol et au moins six prises murales. Pour ce qui est du type de circuit, il faudra aménager un circuit de commande, un circuit pour alimenter la cuisinière et un circuit aménagé pour chaque appareil électronique. Faites appel à un électricien spécialiste de la rénovation de cuisine pour vous conseiller.


Dans une salle de bain

Ici également, il faut une alimentation sur l’un des murs, au niveau du plafond ou sur sol. Il n’y est autorisé qu’une seule prise électrique, qui devra être placée hors volume dans un circuit de commande.


Dans les couloirs

Une alimentation sur l’une des surfaces devrait suffire. La prise murale ne devra néanmoins être installée qu’au-delà d’une superficie de 4 m2, le tout dirigé par un circuit de commande.


Dans les chambres

Il faudra installer, dans un circuit de commande, une alimentation sur l’une des 4 faces de la pièce et 3 prises murales posées en ceinture.


En extérieur

Le point d’éclairage doit être installé non loin de l’entrée principale et du garage. Cela se fera notamment dans un circuit électrique de commande.

Comments


bottom of page